Kriss, urban zoomer

Kriss suit ses études d'ethnologie et de langues orientales, entrecoupées de séjours au Proche-Orient, aux Amériques du sud, du centre et du nord. Elle apprend l'observation, la rapidité et la construction dans les rues des métropoles avec son père, Auguste le Breton.

Kriss pratique plusieurs disciplines : dessin à la pointe d'argent, aquarelle, broderie, conception de vêtements, photographie argentique. Ses recherches portent sur le trait (forme, ombre, reflet, mouvement, éclat, couleur), les mouvements simultanés, les paysages urbains. Son appareil photo se transforme et l'arme rejoint le jouet.

Kriss graffe et possède une sensibilité particulièrement vive vis-à-vis de la rue. Elle a le don de se rendre invisible et de suivre le mouvement au sens propre du terme.

Pourquoi photographie-t-elle une oeuvre ? Parce qu'elle éprouve un choc esthétique. Sa démarche est directe et subjective. Une seule prise, tout est sur le négatif, telle est la devise de Kriss. Tout est mouvement et lumière.

Entre 2000 et 2003 en région parisienne, elle photographie près de 500 oeuvres de 250 artistes : usines abandonnées, objets, murs, festivals, graff jams, interventions dans la ville, peinture, pochoirs, collages...

"Hip Art. The French Touch", est le résulat de son travail d'urban zoomer. Ce livre de 164 pages contribue à rendre ses lettres de noblesse à un art majeur : l'art urbain.